Productions animales : un engagement pour le bien-être animal et la qualité

L’évolution industrielle a favorisé l’accroissement de l’élevage intensif. Or, cette pratique provoque non seulement la baisse de la qualité de production, mais porte aussi atteinte au bien-être des animaux. En effet, on utilise des processus qui sont nocifs pour ces derniers. Face à ce problème, les éleveurs et producteurs se sont engagés à améliorer le bien-être animal, et d’assurer une production animale bio.

Pourquoi améliorer le bien-être animal ?

Le bien-être animalier était toujours une priorité pour les éleveurs. Mais depuis quelques années, les connaissances scientifiques se sont multipliées. Les producteurs, s’empressant de produire plus, utilisent ainsi des matières chimiques. Pourtant, ces dernières sont nocives, que ce soit pour l’animal que pour l’homme. D’un côté, elles perturbent la croissance normale des animaux. D’un autre côté, elles provoquent des effets indésirables sur notre organisme.

Pour toutes ces raisons, il est plus que nécessaire de se préoccuper du bien-être animalier. D’ailleurs, cela peut apporter de nombreux avantages, tout aussi bien aux producteurs et éleveurs qu’aux consommateurs. Cela pourrait renforcer la santé des animaux. Ainsi, c’est un moyen efficace pour favoriser la production animale bio. De même, cela améliore la qualité des produits animaliers. Grace à cet engagement, il y a moins en moins de produits industrialisés sur le marché.

À quoi consiste l’engagement pour le bien-être animal ?

Bien que la plupart des enseignes se soient engagées volontairement, le bien-être animal est une obligation légale que tout éleveur d’animaux doit suivre. Il s’agit d’assurer la sécurité et la santé des animaux. Cela signifie que chaque animal de production doit avoir les soins nécessaires en cas de blessure ou de maladie. Il doit également vivre dans un habitat propice à sa croissance et son bien-être. Enfin, il ne doit pas être soumis à des traitements abusifs.

Le non-respect de ces obligations entraîne l’engagement de la responsabilité de l’éleveur, qui est passible de sanctions.

Quelles sont les libertés fondamentales des animaux ?

La charte de l’élevage prévoit 5 libertés fondamentales dont les animaux bénéficient :

Premièrement, les animaux ne doivent pas souffrir de faim ou de soif.

Deuxièmement, ils doivent toujours se sentir en confort.

Troisièmement, ils doivent être soignés régulièrement, surtout en cas de maladie ou blessure grave.

Quatrièmement, ils peuvent exprimer les comportements propres à leur espèce sans aucune torture, ni restriction.

Enfin, ils ne doivent pas ressentir des peurs ou des détresses.

Pour l’instant, le bien-être animal est encore un long chemin à parcourir. Néanmoins, de nombreux efforts sont déjà entamés pour atteindre cet objectif. La production animale bio devient, d’ailleurs, un impératif pour chaque éleveur.

Les avantages de la vente des produits phytosanitaires en ligne
Qu’est-ce qu’un engrais “vert” ?